Accueil | Actualités | Médias | Philippe Attard (Ouest-France) « Je vous souhaite d’être un jour ruinés par la guerre »
Pub­lié le 21 février 2018 | Éti­quettes : ,

Philippe Attard (Ouest-France) « Je vous souhaite d’être un jour ruinés par la guerre »

L’Observatoire du journalisme a consacré de nombreux articles aux biais de certains médias – et de certains journalistes – dès que la question des migrants est abordée. Notre revue de presse de janvier 2018 en attestait surabondamment. Il est plus rare que le parti pris haineux vis à vis des opposants à l’immigration s’exprime publiquement et es qualités. C’est l’exploit, relaté par nos confrères de Breizh Info, de Philippe Attard reporter Centre Finistère chez Ouest-France.

Alors qu’un centre d’accueil pour migrants était prévu par les autorités à Langourla-Le-Mené, une petite commune du Finistère, un vote contraire a fait abandonner le projet. Le parti nationaliste breton Adsav ayant félicité la commune pour son courage s’est attiré les foudres de Philippe Attard qui, dans un mel professionnel, leur a répondu en termes choisis : « Je vous souhaite d’être un jour ruinés par la guerre, obligés de fuir la Bretagne et de vous faire jeter par des gens qui ont à manger trois fois par jour, l’eau chaude, un toit, etc. Si c’est une victoire, c’est celle de la connerie! ».

Un exemple de retenue journalistique et une belle carrière politiquement correcte en perspective pour l’auteur du propos… L’article complet est consultable ici.

 

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This