L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Facebook plonge, trop gros pour sombrer ?

29 mars 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Facebook plonge, trop gros pour sombrer ?

Facebook plonge, trop gros pour sombrer ?

29 mars 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Les attaques contre Facebook coupable à la fois de l’élection de Donald Trump, du Brexit, de sa richesse insolente, des possibles prétentions (?) de son fondateur à la Présidentielle américaine de 2020 et de sa politique de censure qui ne dit pas son nom, portent leurs fruits. Fruits vénéneux puisque le cours de bourse du géant californien a chuté de 18% entre le 31 janvier et le 27 mars 2018, passant de 185 à 152$. Mais l’impact n’est pas que financier comme le montre une étude américaine publiée par la société d’analyse des médias Axios.

La méthodolo­gie

Sans trop détailler la méthodolo­gie, Axios a inter­rogé entre le 21 et le 23 mars 2018 un échan­til­lon représen­tatif d’Américains pour mesur­er leur prox­im­ité avec de grandes sociétés améri­caines. Le pan­el doit s’exprimer en « favor­ables » et « défa­vor­ables ». L’étude mesure l’évolution du dif­féren­tiel (plus de favor­ables sur la péri­ode, l’indice est posi­tif, plus de défa­vor­ables sur la péri­ode, l’indice est négatif. Le tout par rap­port à une péri­ode témoin, trois mois auparavant)

Les résul­tats

Ils indiquent que l’indice de pop­u­lar­ité (les favor­ables moins les défa­vor­ables) baisse pour la plu­part des sociétés du numérique :

INDICE D’ÉVOLUTION OCT 2017 / MARS 2018

Tes­la              + 9   Non numérique

Twit­ter           — 7     Numérique

Google           — 12   Numérique

Ama­zon         — 13 Mixte

Face­book   — 28   Numérique

Face­book plonge deux à qua­tre fois plus que les autres valeurs numériques, indi­quant que les cam­pagnes de cri­tiques ont porté. Les électeurs démoc­rates (ou proches des démoc­rates) sont les plus touchés. Au total Face­book ne reçoit qu’un petit 48% de favor­ables con­tre 78% pour Google.

Mais n’enterrez pas Zuckerberg trop vite

L’étude souligne que le sondage con­cerne un ser­vice qui est gra­tu­it pour ses util­isa­teurs. Une désaf­fec­tion morale ne se traduit pas néces­saire­ment en désin­scrip­tion ou en moin­dre util­i­sa­tion du réseau. Si le réseau con­tin­ue de gag­n­er des util­isa­teurs ou de con­serv­er le même nom­bre avec plus d’intensité, il n’a pas de soucis à se faire dans l’immédiat. Si par con­tre on con­state une baisse à la fois du nom­bre d’affiliés et une moin­dre util­i­sa­tion, la société fera face à des action­naires peu con­tents. Cer­tains obser­va­teurs indiquent que la sor­tie du bois de Zucker­berg, lais­sant fuiter une pos­si­ble can­di­da­ture à la prési­dence en 2020, lui aurait valu la colère de Soros, de Michele Oba­ma et de quelques caciques néo-con­ser­va­teurs, mais ceci est une autre his­toire, sur laque­lle nous revien­drons plus tard.

Crédit pho­to : car­layashiro via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés