Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | De Libération au secrétariat d’État au numérique
De Libération au secrétariat d’État au numérique

22 avril 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | De Libération au secrétariat d’État au numérique

De Libération au secrétariat d’État au numérique

De Libération au secrétariat d’État au numérique

À chaque remaniement ministériel, c’est le même scénario : les ministres recrutent dans les salles de rédaction.

La dernière série de nom­i­na­tions n’a pas dérogé à la règle, puisque Axelle Lemaire (pho­to), nou­velle Secré­taire d’É­tat en charge du Numérique, a embauché Élis­a­beth Labor­de, direc­trice de la com­mu­ni­ca­tion de Libéra­tion depuis début 2013.

Si la nou­velle con­seil­lère en com­mu­ni­ca­tion n’est pas jour­nal­iste, elle con­naît cepen­dant bien le milieu de la presse. Avant Libéra­tion, elle tra­vail­lait comme respon­s­able des rela­tions presse de la société éditrice des Inrock­upt­ibles.

Encore une illus­tra­tion de la prox­im­ité entre les médias et la poli­tique.

Source : Valeurs actuelles — crédit pho­to : guer­ric via Flickr (cc)

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.

François-Régis Hutin

PORTRAIT — Tout en para­doxe, ce patron de presse a régné sans partage sur un empire de presse placé en sit­u­a­tion qua­si-monop­o­lis­tique sur le grand Ouest. Il s’est éteint le 10 décem­bre 2017 à Rennes.

Stéphane Simon

Le pro­duc­teur de Thier­ry Ardis­son n’est pas à une con­tra­dic­tion près : s’at­ti­rant les foudres de la droite sou­verain­iste lors de l’ère trans­gres­sive et imper­ti­nente des années 90, il s’arrange pour qu’elle lui mange dans la main trente ans plus tard.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coronavirus.