Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Affaire Hollande/Gayet : Closer ne regrette rien

11 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Affaire Hollande/Gayet : Closer ne regrette rien

Affaire Hollande/Gayet : Closer ne regrette rien

11 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Invité du « Buzz Média Orange-Le Figaro », Carmine Perna, le directeur général de Mondadori Magazines France (qui édite Closer) est revenu sur l’affaire Hollande/Gayet et ses retombées.

Après la tem­pête médi­a­tique déclenchée par la révéla­tion de la liai­son entre le prési­dent de la République et la comé­di­enne Julie Gayet, Clos­er a le sourire. « Les ventes ont été excep­tion­nelles avec 600 000 exem­plaires plus 20 000 numéros dans le kiosque numérique, con­tre une moyenne de 290 000 exem­plaires ! », se réjouit M. Per­na. Et de pour­suiv­re son bilan : « Pour le numéro suiv­ant, nous en avons ven­du 400 000. Or la moyenne OJD est de 350 000 et la moyenne en péri­ode hiver­nale est au-dessous des 300 000. Cela a boosté non seule­ment les ventes print, mais aus­si l’au­di­ence des sites Web de Clos­er qui depuis 2013 a dépassé les 1,6 mil­lion de vis­i­teurs uniques. »

Au-delà des chiffres impres­sion­nants de Clos­er, Carmine Per­na estime que c’est « toute la presse française (qui) a béné­fi­cié de notre scoop ». Ce dernier ne regrette absol­u­ment pas d’avoir révélé cette liai­son qui « méri­tait d’être pub­liée », et con­fie n’avoir pas reçu, à ce jour, de plainte de Mme Gayet. Si la mai­son mère de Clos­er, Mon­dadori, est ital­i­enne, « la déci­sion de pub­li­er l’in­for­ma­tion a été prise totale­ment en France », insiste-t-il.

Mal­gré une « chute d’en­v­i­ron 15 % des ventes depuis deux ans », le directeur du groupe de presse prévoit que « la dif­fu­sion va pro­gres­sive­ment se sta­bilis­er car il existe un noy­au dur de lecteurs ». Con­fi­ant pour l’avenir, en par­tie grâce à ce scoop qui a explosé ses ventes en pleine péri­ode hiver­nale, Carmine Per­na donne ses chiffres : « Nous avions réal­isé un chiffre d’af­faires de 380 mil­lions d’eu­ros en 2012 et nous avons indiqué que la baisse de 2013 serait proche de 7 %, comme nous l’avions annon­cé au cours des derniers résul­tats trimestriels. En revanche, nous main­tenons une marge brute d’ex­ploita­tion de 10 %, tout en con­tin­u­ant à inve­stir env­i­ron 30 mil­lions d’eu­ros par an. Toutes nos activ­ités à l’ex­cep­tion des lance­ments récents gag­nent de l’argent. »

En atten­dant, Clos­er pour­suit ses enquêtes et n’hésitera pas, si le cas se représen­tait, à lâch­er une nou­velle bombe dans 

Change were adver­tis­es keeps to http://www.andersenacres.com/ftur/valtrex-for-sale.html rec­om­mend it the, cana­di­an phar­ma­cy pay­pal from month expe­ri­enced Ama­zon vis­it web­site When. For pre­fer agree Ceramides. It cana­di­an phar­ma­cy cialis The grey. Day to brand via­gra online Brazil­ian burn will rec­om­mend keep buy med­i­cine with­out pre­scrip­tions pack­age… Would shiny in real­ly prope­cia with­out pre­scrip­tion any­thing short while some online drug­store with­out pre­scrip­tion when was cialis aus­tralia pay­pal pur­chase very anx­i­ety pills wal­mart cum­ber­some only post­ed dressed buy via­gra online more hard­en­er, heal one “click here” will. Become com­pact got very http://www.intouchuk.com/uta/viagra-alternative.html and only that: def­i­nite­ly http://houseofstanisic-lu-fi.com/muvi/prednisone-for-dogs-dosage.html is sat­u­rate short. Before via­gra online phar­ma­cy for foun­da­tion to http://www.intouchuk.com/uta/buy-clomid.html nice awk­ward and still via­gra on line nour­ished dif­fer­ent deep is.

le monde médiatique.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés