Accueil | Actualités | Médias | Sondage : Les médias français perçus comme étant de gauche
Pub­lié le 8 février 2016 | Éti­quettes :

Sondage : Les médias français perçus comme étant de gauche

Réalisé par Yougov, un sondage révèle que les médias britanniques auraient un penchant à droite alors qu'en France, la gauche dominerait au sein des lignes éditoriales.

Dans cette étude publiée fin janvier 2016, 26 % des Britanniques interrogés estiment que les journaux, la télévision et la radio, qui font figure de médias traditionnels, sont « trop à droite ». Il s'agit ici du taux le plus élevé parmi les pays européens étudiés. En Finlande, par exemple, seuls 23 % des sondés partagent cet opinion concernant la « droitisation » de leurs médias, et en France ils ne sont que 19 %.

Pour revenir sur la presse britannique, celle-ci est jugée particulièrement partiale dans le domaine économique où sa tendance serait clairement libérale. En revanche, en France, en Allemagne, en Suède et en Norvège, les citoyens voient leurs médias plutôt de l'autre côté de l'échiquier, particulièrement sur les questions de criminalité et d'immigration.

Rien d'étonnant en ce qui concerne l'Allemagne, où les viols de masse commis par des clandestins ont été passés sous silence pendant quelques jours après les faits et où le sujet des réfugiés est moralement interdit. Rien d'étonnant non plus en ce qui concerne la France, où les prénoms des délinquants sont sans cesse modifiés pour éviter la « stigmatisation », et où tout lien entre terrorisme et immigration, pourtant avéré, reste fortement tabou.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This