Accueil | Actualités | Médias | Quand Lagardère Active rétrécit, le dividende d’Arnaud Lagardère augmente
Pub­lié le 5 avril 2019 | Éti­quettes : ,

Quand Lagardère Active rétrécit, le dividende d’Arnaud Lagardère augmente

Le périmètre du groupe Lagardère dans les médias diminue inexorablement. Certains pourraient s’inquiéter pour le train de vie d’Arnaud Lagardère, voire sa survie économique. Qu’ils soient rassurés, ses dividendes divers et variés furent en hausse en 2018.

Un empire médias qui a rétréci au lavage

Notre infographie actualisée à février 2019 indique que seules quelques pépites demeurent dans la partie médias du groupe : Paris Match, le JDD, Virgin Radio, RFM, Mezzo, Europe 1. Encore le destin de la radio, mal en point, ne semble-t-il pas scellé. Partis Elle, Gulli, Première, Auto Moto, Points de vue, Mon docteur, Doctissimo et bien d’autres au fil de l’eau en un peu plus de 5 ans.

Mais des dividendes qui gonflent

Après lavage et essorage, Arnaud Lagardère s’en tire plutôt bien. D’après la Lettre A du 26 mars 2019, les chiffres 2018 sont les suivants

  • Salaire brut 2.78M€ (plus 13%) dont 1.6M de bonus
  • Dividende statutaire 1.94M€ (plus 8%)
  • Dividendes actionnaire 12M€ (nous ignorons la différence avec le précédent)
  • Revenus sur prestations aux groupes 1M€ (plafonnés)

Voyons, voyons et additionnons. En arrondissant un peu à la baisse, cela fait la modeste somme de 17.7M€. Ouf, Arnaud et sa famille mangeront à leur faim.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This