Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Patrick Eveno, l’avenir de la presse

29 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Patrick Eveno, l’avenir de la presse

Patrick Eveno, l’avenir de la presse

En 2005 la presse écrite française consommait un peu moins d’un million quatre cent cinquante mille tonnes de papier par an. En 2011 les chiffres sont d’un million de tonnes, une diminution du tiers. De 2007 à 2012 la publicité de la presse écrite a également diminué du tiers, seulement moins 9% pour la PQR (presse quotidienne régionale) mais moins 55% pour la PQN (presse quotidienne nationale).

Ces chiffres effrayants sont ceux d’un spé­cial­iste incon­testable des médias, le pro­fesseur Patrick Eveno (Paris 1, Panthéon/Sorbonne). Il nous prévient : la général­i­sa­tion du numérique représente un véri­ta­ble change­ment de civil­i­sa­tion. Le jour­nal est un instru­ment de com­mu­ni­ca­tion fer­mé. Inter­net est ouvert, acces­si­ble aus­si bien sur un télé­phone intel­li­gent, un ordi­na­teur que sur une tablette. Patrick Eveno par­le joli­ment de « miroir aux tablettes » pour l’avenir immé­di­at des revenus financiers dérivés des tablettes mais il souligne aus­si le change­ment de par­a­digme autour des tablettes/téléphones pour les nou­veaux mod­èles économiques à construire

L’avenir ? Plus de con­tenu, sur le papi­er comme en ligne. Cer­tains comme le Finan­cial Times veu­lent s’affranchir du papi­er. D’autres priv­ilégient des mod­èles mixtes. Mais les grands titres français, coû­tant de plus en plus cher (1.60€ pour Le Monde) avec de moins en moins de con­tenu (fer­me­ture des bureaux à l’étranger, absence de spé­cial­istes, moins d’argent pour les enquêtes) ont du souci à se faire. La mort soudaine d’Éric Israelewicz sous ten­sion par ses action­naires et sa rédac­tion est un symptôme.

Patrick Eveno est l’auteur de nom­breux ouvrages sur la presse dont un indis­pens­able « His­toire de la presse française. De Théophraste Renau­dot à la révo­lu­tion numérique », Flam­mar­i­on, 2012.

Source : envoyé spé­cial, La presse au futur 2012, table ronde organ­isée par la SEPREM, Cap 15, 28 novem­bre 2012.

Sur le même sujet voir aus­si notre recen­sion de Jean Stern, Les patrons de presse, tous mau­vais, La Fab­rique, 2012

Derniers portraits ajoutés

Claude Askolovitch

PORTRAIT — Claude Askolovitch débute sa car­rière à Sci­ences et Vie Économie puis entre à RFO avant d’être engagé au Matin de Paris. Fin 1987, il rejoint Europe 1 puis devient reporter à l’EDJ et à Marianne.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Élisabeth Laborde

PORTRAIT — Anci­enne attachée de presse de Matthieu Pigasse, auquel elle doit sa mobil­ité pro­fes­sion­nelle ful­gu­rante, Élis­a­beth Labor­de est l’archétype de la « dircom » fémin­iste et bobo qui veut remod­el­er le monde de l’entreprise à son l’aune des mantras pro­gres­sistes contemporains.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audiences.

Glenn Greenwald

PORTRAIT — Ancien avo­cat d’af­faires, par la suite spé­cial­isé dans les lit­iges civiques et con­sti­tu­tion­nels, Glenn Green­wald est depuis près de 20 ans entière­ment dédié à la défense lit­térale et intran­sigeante de la con­sti­tu­tion améri­caine et de ses garanties en matière de lib­ertés individuelles.