L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le meilleur de l’Observatoire du journalisme en 2017

23 décembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Infographies | Le meilleur de l’Observatoire du journalisme en 2017

Le meilleur de l’Observatoire du journalisme en 2017

23 décembre 2017

Temps de lecture : 2 minutes

Pendant les fêtes, l’Observatoire du journalisme fait relâche et se rallie à la trêve des confiseurs. L’occasion de vous faire revivre les grands moments de l’année 2017 du point de vue de la critique des médias.

Si l’on en croit plusieurs sondages récents, la « crise des migrants » que vit l’Europe depuis quelques années, mais aus­si le ter­ror­isme qui n’est pas étranger à cette crise, demeurent les préoc­cu­pa­tions prin­ci­pales des citoyens français et européens dont la patience est à bout. Les médias main­stream sont donc passés à la vitesse supérieure et organ­isent désor­mais des véri­ta­bles cam­pagnes d’opinion visant à ten­ter de faire accepter l’idée que cette immi­gra­tion de masse est, non plus béné­fique, mais inéluctable et morale­ment indis­cutable, tout en cachant soigneuse­ment ses effets délétères.

L’Ojim revient ain­si sur la manière dont les médias trait­ent ce sujet, laque­lle passe le plus sou­vent par des petits bidouil­lages, des demi-men­songes, des présen­ta­tions biaisées, mais aus­si par des silences qui en dis­ent long sur la déon­tolo­gie de ceux qui sont là pour nous informer mais se com­por­tent de plus en plus comme les défenseurs d’une idéolo­gie. L’exaspération des peu­ples a com­mencé à avoir des effets poli­tiques et les électeurs de Hon­grie, de Pologne puis d’Autriche se sont dotés de gou­verne­ments désireux de résis­ter à cette défer­lante migra­toire. Une sit­u­a­tion inac­cept­able pour la presse sub­ven­tion­née qui tente par tous les moyens de salir la poli­tique de ces gou­verne­ments en n’hésitant pas à tru­quer cer­tains faits.

L’Ojim, qui dis­pose de cor­re­spon­dants dans ces pays, s’est ain­si don­né pour tâche de rétablir cer­taines vérités factuelles. Ne man­quez pas non plus notre grande enquête en qua­tre volets sur David Petraeus, le nou­veau mag­nat de la presse d’Europe de l’est, ain­si que nos analy­ses sur la chute de l’empire Drahi et nos por­traits en vidéo, une nou­veauté 2017, qui cro­quent avec bonne humeur les grandes fig­ures du jour­nal­isme d’aujourd’hui.

N’oubliez pas que l’Ojim est un site entière­ment indépen­dant qui ne vit que grâce à vos dons. Aidez-nous à rem­plir notre rôle d’Observatoire des médias et à exercer libre­ment notre cri­tique du sys­tème médi­a­tique. Tout don nous est utile.

Claude Chol­let
Président

[total­do­na­tions campaign=“OJIM 01–2018” ]

Si vous ne souhaitez pas utilis­er Pay­Pal, vous trou­verez ci-dessous notre IBAN : 
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Béné­fi­ci­aire : OJIM, 48 boule­vard de la Bastille 75012 Paris.
Par chèque à l’or­dre de OJIM, 48 boule­vard de la Bastille 75012 Paris.

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés