Le CSA ne veut plus de drapeaux tricolores dans les clips de campagne !

Télécharger en PDF

Il faudrait presque se pincer pour le croire. Le 10 avril prochain débutera la campagne officielle pour les candidats à la présidentielle, avec pour chacun la diffusion d’un clip de campagne à la télévision.

Tous les ans, le Conseil supérieur de l’audiovisuel fournit aux candidats les règles de réalisation de ces spots télévisés, qui seront diffusés et financés pour moitié (moyens et équipes de tournage) par France Télévisions. Sauf que cette année, celles-ci seront assez originales.

En effet, comme le rapporte le journal L’Opinion, le CSA va désormais interdire strictement « de faire apparaître tout emblème national ou européen » ainsi que d’utiliser l’hymne national, la Marseillaise, au sein du clip. Le but serait d’éviter qu’un candidat ne mise sur « un nationalisme délirant », a expliqué une source citée par le journal.

Terminé les drapeaux tricolores flottant au vent, les scènes de meeting couvertes de bleu-blanc-rouge. Place à la com’ vide de sens ! Par cette interdiction, le CSA explique vouloir éviter que certains symboles soient « maltraités ou utilisés de manière négative »

Comme l’explique RT France, « cette interdiction de diffuser l’hymne national ou des drapeaux dans les clips de campagne n’est pourtant pas nouvelle, mais était jusqu’alors tolérée par le CSA ». Quoi qu’il en soit, il est difficile de ne pas rester médusé devant l’idée d’une campagne présidentielle française… sans symboles nationaux.

La faute au « nationalisme délirant »… ou à la crainte devant la montée du Front National ?