L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le CSA ne veut plus de drapeaux tricolores dans les clips de campagne !

7 avril 2017

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le CSA ne veut plus de drapeaux tricolores dans les clips de campagne !

Le CSA ne veut plus de drapeaux tricolores dans les clips de campagne !

7 avril 2017

Temps de lecture : < 1 minute

Il faudrait presque se pincer pour le croire. Le 10 avril prochain débutera la campagne officielle pour les candidats à la présidentielle, avec pour chacun la diffusion d’un clip de campagne à la télévision.

Tous les ans, le Con­seil supérieur de l’au­dio­vi­suel four­nit aux can­di­dats les règles de réal­i­sa­tion de ces spots télévisés, qui seront dif­fusés et financés pour moitié (moyens et équipes de tour­nage) par France Télévi­sions. Sauf que cette année, celles-ci seront assez originales.

En effet, comme le rap­porte le jour­nal L’Opin­ion, le CSA va désor­mais inter­dire stricte­ment « de faire appa­raître tout emblème nation­al ou européen » ain­si que d’u­tilis­er l’hymne nation­al, la Mar­seil­laise, au sein du clip. Le but serait d’éviter qu’un can­di­dat ne mise sur « un nation­al­isme déli­rant », a expliqué une source citée par le journal.

Ter­miné les dra­peaux tri­col­ores flot­tant au vent, les scènes de meet­ing cou­vertes de bleu-blanc-rouge. Place à la com’ vide de sens ! Par cette inter­dic­tion, le CSA explique vouloir éviter que cer­tains sym­bol­es soient « mal­traités ou util­isés de manière néga­tive »

Comme l’ex­plique RT France, « cette inter­dic­tion de dif­fuser l’hymne nation­al ou des dra­peaux dans les clips de cam­pagne n’est pour­tant pas nou­velle, mais était jusqu’alors tolérée par le CSA ». Quoi qu’il en soit, il est dif­fi­cile de ne pas rester médusé devant l’idée d’une cam­pagne prési­den­tielle française… sans sym­bol­es nationaux.

La faute au « nation­al­isme déli­rant »… ou à la crainte devant la mon­tée du Front National ?

Mots-clefs :

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés