Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
France Télévisions condamnée pour faute inexcusable
Publié le 

3 avril 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | France Télévisions condamnée pour faute inexcusable

France Télévisions condamnée pour faute inexcusable

Double première que cette décision du Tribunal des affaires de sécurité sociale (TASS) de Paris rendue au sujet d’un journaliste reporter d’images de France Télévisions : c’est la première fois que la faute inexcusable de l’employeur est retenue par le TASS concernant un journaliste et c’est la première fois que France Télévisions est condamnée.

En droit du tra­vail français, la faute inex­cus­able de l’employeur est une notion qui prévoit sa respon­s­abil­ité dans un acci­dent du tra­vail s’il est prou­vé de sa part une grave nég­li­gence. Depuis les arrêts de la cham­bre sociale du 28 févri­er 2002, liés à l’ami­ante, “l’employeur est tenu envers le salarié d’une oblig­a­tion de sécu­rité de résul­tat, notam­ment en ce qui con­cerne les mal­adies pro­fes­sion­nelles con­trac­tées par l’intéressé du fait des pro­duits fab­riqués ou util­isés par l’entreprise”. La faute inex­cus­able est donc un man­que­ment à cette oblig­a­tion de sécu­rité de résul­tat, mécon­nue par l’employeur.

L’in­tro­duc­tion de la faute inex­cus­able de l’employeur dans le cas des jour­nal­istes a été faite le 8 novem­bre 2012 par la 2e cham­bre civile de la Cour de Cas­sa­tion. La faute inex­cus­able de l’employeur a été retenue dans le cas d’un jour­nal­iste qui a eu un infarc­tus suite au stress de son tra­vail. La cour de Cas­sa­tion avait retenu que l’employeur ne pou­vait s’af­franchir ou ignor­er les don­nées médi­cales liées au risque du stress au tra­vail, que des attes­ta­tions con­fir­ment la sur­charge de tra­vail et des objec­tifs inat­teignables et que “l’ac­croisse­ment du tra­vail” du jour­nal­iste alors employé par Sedih et Sogec Europe “est patent sur les années précé­dant son acci­dent”.

Dans le cas de ce jour­nal­iste reporter d’im­ages, le Tri­bunal des affaires de sécu­rité sociale a étudié ses con­di­tions de tra­vail — et notam­ment ses départs et retours de mis­sion — puis con­staté la carence des dis­po­si­tions pris­es en faveur de la san­té de ce salarié par l’au­dio­vi­suel pub­lic. Lequel salarié est frap­pé d’une mal­adie recon­nue comme pro­fes­sion­nelle. France Télévi­sions a fait appel. Les syn­di­cats prof­i­tent de cette déci­sion de jus­tice pour rap­pel­er que 30% des jour­nal­istes reporter d’im­ages de France Télévi­sions souf­frent de trou­bles mus­cu­lo-squelet­tiques.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision