Nouveaux médias en ligne : Putsch et 8ème étage

Télécharger en PDF

La presse magazine voit de nouveaux titres éclore comme L’Ebdo dont le directeur général est Thierry Mandon, ancien secrétaire d’État du gouvernement Valls de 2014 à 2017. Les nouvelles webs télés se trouvent aussi bien à gauche comme Le Média de Jean-Luc Mélenchon comme à droite avec La France Libre de William Goldnadel et André Bercoff. Mais les médias généralistes tout en ligne ne sont pas en reste comme le démontrent les nouveaux Putsch et 8ème étage.

8ème Etage, du reportage

Fondé par Maxime Lelong, diplômé d’une école de journalisme, ex du Monde Magazine et de Vice France, le site 8ème étage qui veut « Différencier l’information de l’actualité » est financé par ses lecteurs sur abonnement. Le site est professionnel et d’une ergonomie agréable avec une partie gratuite et une partie payante (il vous en coûtera 3,90 € par mois) consacrée aux grands reportages. Certains articles recoupent les préoccupations de l’Observatoire du journalisme comme un article du dessinateur Piets sur les nouvelles censures sur les réseaux sociaux en Allemagne. On sent le formatage des écoles de journalisme dans certains reportages, « le seul club de boxe athénien contre l’extrême-droite » ou « les restaurants américains les plus typiques ont tous été fondés par les immigrés », on ne saurait échapper complètement à l’influence de ses professeurs. Nous n’avons pas pu visionner les reportages payants mais les thèmes proposés sont tous intéressants, de l’adieu aux armes d’une ex-Farc jusqu’à une enquête sur les mécanismes de corruption en Bulgarie en passant par la destruction progressive de l’Islande par le tourisme de masse.

Putsch, la culture en débat

«Parce que la culture doit faire débat, parce qu’il y a une nécessité aujourd’hui de bousculer l’ordre culturel établi. Putsch veut être cet espace privilégié de lectures, de réflexions et de débats. Un forum indispensable et inhérent à toute démocratie ne peut exister que si toutes les voix, mêmes discordantes et subversives, ont un espace, un lieu pour s’exprimer ». La déclaration d’intentions de Putsch ne manque pas d’ambition. Le site succède à BSC News Magazine (déjà dix ans d’existence), fondé par Nicolas Vidal comme Putsch. Avec des interviews dont le premier est consacré à Jeannette Bougrab sur le thème « Les occidentaux sont emprunts d’une culpabilité post-coloniale, ils ont rétabli le délit de pensée ». Mais on y trouvera aussi des critiques de livres et de spectacles fort bien présentées, une web-télé , un journal papier mensuel de 28 pages et même un jazz-club. L’abonnement web vous coûtera 3,99 € par mois et l’abonnement complet avec la version papier 7.99€ toujours par mois. Voir de nouveaux venus dans le monde de l’information ne peut qu’être encouragé, reste à savoir s’ils pourront se financer et se développer dans un marché déjà très encombré.