Accueil | Actualités | Médias | Maroc Hebdo raciste ?
Pub­lié le 6 novembre 2012 | Éti­quettes :

Maroc Hebdo raciste ?

L’hebdomadaire marocain Maroc Hebdo a suscité quelque émotion avec la couverture de sa dernière livraison sur « le péril noir ». Cette Une a entraîné la colère de certains internautes qui ont dénoncé le « racisme » de l'hebdomadaire marocain, tandis que d’autres soutenaient le journal en précisant qu’il « n’y a pas de sujets tabous ».

Maroc Hebdo a présenté en couverture un visage noir avec l'intitulé « le péril noir », dénonçant la situation des jeunes immigrés clandestins subsahariens. Le magazine souligne que ces clandestins « vivent de mendicité et s’adonnant à la drogue et la prostitution », ajoutant « qu’ils posent un problème humain et sécuritaire pour le pays ». L’article insiste autant sur la misérable condition de ces immigrés que sur le danger qu’ils représentent pour les Marocains de souche.

La Une de Maroc Hebdo a créé une certaine émotion dans les médias et parmi quelques internautes qui ont dénoncé « le racisme véhiculé par le journal », se demandant où sont les valeurs de la presse et le respect de l'autre. Certains sont allés même jusqu'à appeler à boycotter le journal marocain. Étrangement, les problèmes suscités par les clandestins suscitent les mêmes réactions en Afrique, aux États-Unis et en Europe…

Source : emmarkech.info

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This