Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Mexique, hécatombe des journalistes

15 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Mexique, hécatombe des journalistes

Le Mexique, hécatombe des journalistes

15 février 2014

Temps de lecture : 2 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Le cadavre d’un journaliste mexicain, Gregorio de la Cruz, 42 ans, a été découvert mardi 11 février au sud-est du Mexique dans une fosse clandestine.

Celui-ci, surnom­mé « Goyo », avait été enlevé six jours plus tôt, sous les yeux de sa famille, par une organ­i­sa­tion crim­inelle. Ses con­frères jour­nal­istes s’é­taient alors large­ment mobil­isés sur les réseaux soci­aux et auprès des autorités pour exiger sa libéra­tion, mais leurs efforts auront été vains mal­gré la mobil­i­sa­tion de plus de 1 000 policiers et l’ar­resta­tion de cinq sus­pects… Les autorités ont con­clu au dif­férend per­son­nel. « Elles exclu­ent le mobile pro­fes­sion­nel pour occul­ter les prob­lèmes de pro­tec­tion des jour­nal­istes et d’im­punité des assas­sins », a cri­tiqué Ricar­do Gon­za­lez, un des respon­s­ables au Mex­ique d’Arti­cle 19, une organ­i­sa­tion de défense de la lib­erté de la presse.

Le mécan­isme de pro­tec­tion des jour­nal­istes, mis en place en 2012, reste lim­ité. « Sans l’ap­pui de leur rédac­tion, des jour­nal­istes ne font pas appel à lui par 

méfi­ance envers les autorités cor­rompues », a ajouté M. Gonzalez.

Dans ce pays où 87 jour­nal­istes ont été assas­s­inés depuis 2000, la men­ace des groupes armés, pro­tégés par des autorités locales cor­rompues, per­siste. Sous pres­sion, les jour­nal­istes ne peu­vent cor­recte­ment se livr­er à leur tra­vail d’in­for­ma­tion sur ces sujets sen­si­bles sans ris­quer enlève­ments et assas­si­nats. Reporters sans fron­tières (RSF), dans son classe­ment mon­di­al de la lib­erté de la presse 2014, place le Mex­ique au 152e rang sur 180 pays.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés