Accueil | Actualités | Médias | Le Boston Globe promet un avenir « atroce » en cas de victoire de Trump
Pub­lié le 12 avril 2016 | Éti­quettes : ,

Le Boston Globe promet un avenir « atroce » en cas de victoire de Trump

Dans une fausse couverture publiée au sein de ses pages « Opinions », le Boston Globe imagine ce que seraient les États-Unis si Donald Trump était élu président.

La couverture fictive, datée du 9 avril 2017, rapporte ainsi un discours du nouveau président à la nation. « Les expulsions vont commencer », prévient-il. Et celles-ci vont même « aller tellement vite au point de donner le tournis ». Aussi, plus loin, on apprend que « des soldats américains refusent l'ordre d'exécuter des familles de membres de l'EI » (sic).

Depuis la taxation des produits importés de Chine, « le marché s'effondre alors qu'une guerre commerciale est imminente ». En résumé, c'est le cataclysme, à tous les niveaux. Dans un éditorial publié juste après, le Boston Globe explique qu'il a voulu montrer ce que donnerait, en vrai, la vision « profondément dérangeante » de la politique qui serait appliquée par l'actuel candidat à l'investiture du Parti Républicain.

Le journal va même plus loin. À l'instar de ses confrères du New York Times (qui a racheté le Boston Globe dans les années 90), du Los Angeles Times et du Washington Post, il appelle clairement les Républicains à « arrêter Trump », dont la vision serait contraire aux valeurs essentielles de la nation...

Et de conclure : « Sa vision de l’Amérique promet d’être aussi atroce dans la vraie vie qu’elle apparaît en noir et blanc sur cette page. » Sans aucun doute, tous les moyens sont bons pour tenter de freiner celui qui, aujourd'hui, reste nettement en tête dans la course à l'investiture républicaine. Quitte à faire miroiter des scénarios de fin du monde à ses lecteurs...

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This