Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don

Mot-clef

Là bas si j’y suis

L’Observatoire prend des vacances d’hiver

Nous ne partons pas aux sports d’hiver, mais pendant une dizaine de jours, jusqu’au 3 janvier inclus, l’OJIM vous présentera les articles les plus significatifs des quatre derniers mois. Entre les censures de Radio France ou de Twitter, les délires LGBT+ ou indigénistes, les silences sur les faux mineurs migrants, les regards complaisants sur les clandestins, les vidéos interdites, la sortie de notre première brochure papier, la matière ne manque pas. Tout ceci a un coût, il vous reste 8 jours pour nous soutenir avec un reçu fiscal de 66% sur 2020, d’avance merci. Joyeux Noël à toutes et tous et à bientôt.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

lire plus

Taha Bouhafs, vrai antifa, « journaliste » à La bas si j’y suis et QG

L’activiste antifa grenoblois Taha Bouhafs, égale­ment act­if dans le nord de Paris et au sein du mou­ve­ment « indigéniste », se fait main­tenant pass­er pour jour­nal­iste afin d’être intouch­able. Celui qui est inter­venu – avec d’autres mil­i­tants d’extrême-gauche – pen­dant les vio­lences urbaines de Nantes cet été au jour et au lieu où des caméras ont été sciées au pied (il en avait d’ailleurs posté les pho­tos), tra­vaille main­tenant pour Là bas si j’y suis, et a cosigné le man­i­feste fon­da­teur du Nou­veau Média d’Aude Lancelin, virée du Média, le QG.

lire plus