Marine Le Pen saisit le CSA pour les « dérapages multiples » d’un journaliste

Pour les « dérapages multiples » d’un journaliste de France 2 sur son compte Twitter, Marine Le Pen a décidé de saisir le CSA.

Depuis lundi dernier, le journaliste Michel Mompontet multiplie les publications moqueuses sur Twitter. Lundi justement, il publiait une capture d’écran de BFMTV montrant le visage souriant de la présidente du FN avec ce commentaire : « Ce sourire en boucle, cette image inévitable, tous les jours, à toutes heures, en boucle… Jusqu’à la victoire ? » Mercredi, il se fendait d’un autre tweet pour mettre en cause les militants frontistes et le programme économique du Front National. Enfin dans un autre tweet, effacé depuis par l’auteur mais capturé par le FN, il se moque de l’apparence de deux candidats FN.

Mettant en cause la déontologie du journaliste, le compte Twitter du FN s’exclame : « Bravo le service public », accompagné du mot-dièse #AuxOrdres. Quant à Michel Mompontet, il a réagi en se disant victime de « menaces », mais a depuis retiré ses commentaires.

Quoi qu’il en soit, le niveau de déontologie de la presse française à l’égard du FN est de plus en plus proche du néant. Après Jean Quatremer (Libération) prônant en faveur d’un « cordon sanitaire » autour du premier parti de France, Alexandre Hervaud (lui aussi journaliste à Libé) s’est distingué sur Twitter par une photographie d’un goût douteux…