Veille médias

L’argent n’a pas d’odeur, un prince saoudien devient le deuxième actionnaire de Twitter

Twitter vous connaissez ? Ses difficultés en bourse qui semblent avoir pris fin en partie avec le doublement de caractères par message et la possibilité d’insérer photos et vidéos, ses censures multiples et croissantes. Et maintenant un actionnaire saoudien de poids dans un pays où la liberté d’expression est encore plus contrôlée qu’en France, c’est tout dire.