Accueil | Actualités | Médias | Comment Facebook et Google font leur marché et renforcent leur emprise
Pub­lié le 25 juin 2018 | Éti­quettes : ,

Comment Facebook et Google font leur marché et renforcent leur emprise

Les deux géants californiens ont considérablement renforcé leur outils techniques et stratégiques ces dernières années, en particulier à travers des acquisitions ciblées. Le site spécialisé Axios du 19 juin 2018 en a identifié six parmi les plus significatives.

Google et la publicité

  • DoubleClick créé en 1996 par deux ingénieurs avec moins de deux millions de dollars a été racheté par Google pour 3 milliards de dollars en 2008. La société est pionnière en matière de ciblage de publicité numérique. Son programme DART permet aux agences et aux sociétés d’améliorer la rentabilité de leurs annonces sur internet.
  • AdMob (advertising on mobile) est un outil créé en 2006 pour optimiser la publicité sur téléphones portables. Google l’a racheté en surenchérissant sur Apple en 2010.
  • AdMeld créé en 2007 avec un fonds d’investissement pour 30 millions de dollars a été intégré par Google pour 400 millions en 2011. La technologie a été couplée avec celle de DoubleClick pour créer DFP (DoubleClick For Publishers) qui permet de voir qui regarde vos offres, qui les achète et pour combien et offre aux annonceurs un service de protection contre la malveillance électronique.

Facebook et l’acquisition de données

  • Onavo est une société israélienne fondée en 2010 et rachetée fin 2013 par Facebook pour une somme restée inconnue. Une spécialiste juridique de l’OMI (Open Markets Insitute) définit la technologie comme une « machine interne à espionner ». La technologie permet à Facebook d’identifier quelles applications sont regardées par l’utilisateur en dehors du réseau social. Facebook peut alors envisager d’acheter ces applications ou d’en développer des concurrentes.
  • Instagram a été créée fin 2010 et rachetée dès 2012 par Facebook pour un milliard de dollars. L’application permet de partager photos, vidéos avec ses amis, de laisser des commentaires et même de converser via une messagerie agissant comme un véritable réseau social. Instagram avait plus de huit cents millions d’utilisateurs en septembre 2017 et a sans doute atteint le milliard en juin 2018.
  • WhatsApp fondé par deux ingénieurs en 2009 est racheté par Facebook pour 19 milliards de dollars début 2014 (contre Google qui avait proposé 10 milliards). L’application est à la fois vocale et écrite, demande juste un numéro de téléphone et ne stocke pas les données en théorie. L’application avait plus d’un milliard et demi d’utilisateurs mensuels fin 2017. Lire sur Slate : Ce que Zuckerberg a fait à WhatsApp est injustifiable

Les méthodes de Google et Facebook sont similaires. Leurs ingénieurs sont assez peu créatifs en regard de leur nombre et des moyens internes déployés. Ils surveillent activement les nouvelles technologies des jeunes pousses et achètent ces dernières à prix d’or. Leurs gains faramineux et généralement peu ou pas imposés leur permettent de surenchérir contre tout concurrent qui ne ferait pas partie de la bande des 5 des GAFAM.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux