L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Claude Chollet (Obs. du journalisme) nommé conseiller spécial de Françoise Nyssen

1 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | not_global | Claude Chollet (Obs. du journalisme) nommé conseiller spécial de Françoise Nyssen

Claude Chollet (Obs. du journalisme) nommé conseiller spécial de Françoise Nyssen

1 avril 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Nous avons évoqué de nombreuses fois la loi en préparation au Ministère de la Culture sur les fake news, les modernes Bobards. Françoise Nyssen avait précisé ses intentions lors des Assises du Journalisme à Tours. Nous avions consacré plusieurs articles à ces Assises.

C’est – sem­ble t’il – à leur lec­ture que la min­istre a pris la déci­sion de pro­pos­er au fon­da­teur de l’Observatoire du jour­nal­isme un poste de con­seiller spé­cial à ses côtés. Nous avons pu join­dre au télé­phone Claude Chol­let pour un entre­tien exclusif.

OJIM : Allo ? Vous m’entendez ?

Claude Chol­let : Je vous entends bien, vous pou­vez parler.

O : Qu’en est-il de cette nom­i­na­tion tombée sur le fil de l’AFP ce jour même à 7h02 ? Com­ment l’avez vous appris ?

CC : La min­istre m’a appelé ce matin très tôt. Je dois vous dire que j’ai d’abord cru à un can­u­lar d’un ami, époque oblige. Après une péri­ode de con­fu­sion je me suis ren­du compte que c’était bien la min­istre au bout du fil.

O : Com­ment l’avez vous reconnue ?

CC : Grâce à la lit­téra­ture. Elle est d’abord l’animatrice des édi­tions Actes Sud qui ont pub­lié nom­bre de livres et d’écrivains qui fig­urent par­mi mes lec­tures. Ayant par­lé ensem­ble d’Henry Bauchau, Jules Ver­beek, Régine Detam­bel, Roger des Prés, Con­stan­tin Cavafy, tous édités chez Actes Sud, il a fal­lu me ren­dre à l’évidence, je par­lais avec Françoise Nyssen.

O : Quel est le con­tenu de votre poste ?

CC : Encore un peu impré­cis mais je me con­sacr­erai surtout à l’élaboration de la nou­velle loi qui inquiète la pro­fes­sion. Les édi­teurs, les jour­nal­istes et une grande par­tie du pub­lic s’inquiètent de l’émergence d’une pos­si­ble cen­sure d’État. Il fau­dra de solides garde-fous pour éviter que la lib­erté d’expression, déjà très mal en point, ne souf­fre encore plus. Je compte y veiller particulièrement.

O : Com­ment voyez vous vos rela­tions avec les autres conseillers ?

CC : Très bien ma foi, je suis cer­tain de ren­con­tr­er écoute et ouver­ture d’esprit, comme de nor­mal dans les milieux de la cul­ture en France.

O : Cette fonc­tion est elle rémunérée ?

CC : Il n’en a pas été ques­tion. Si rémunéra­tion il y a je la reverserai inté­grale­ment à des médias qui défend­ent la lib­erté de penser, d’écrire, de lire, de dif­fuser, de vivre tout simplement.

O : Claude Chol­let, mer­ci de cet entretien.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés