Accueil | Actualités | Médias | Censure sur Canal+ : Bolloré débranche Stéphane Lhomme
Pub­lié le 27 novembre 2015 | Éti­quettes : ,

Censure sur Canal+ : Bolloré débranche Stéphane Lhomme

Le Canard Enchaîné du 25 novembre dernier révèle encore un cas de censure par Vincent Bolloré sur Canal+.

Cette fois, il ne s'agit pas de protéger ses annonceurs mais ses propres intérêts. Bolloré a en effet refusé de donner une tribune à Stéphane Lhomme, lequel a déclaré la guerre à ses « Blue Car », à Paris, Bordeaux et Lyon…

Le documentaire en question, c'est « Écolos, ennemis d’État ». Fourni par KM Productions – une société qui dépend de Zodiak Media et qui a déjà été passablement chahutée par Bolloré. Ce dernier a en effet poussé son fondateur Renaud le Van Kim vers la sortie en échange du maintien de contrats de production de Canal+ dont KM est très dépendante. Le documentaire devait être programmé dans « Spécial Investigation » le 30 novembre et inclure le témoignage de Stéphane l'Homme, un militant antinucléaire espionné sous Sarkozy par EDF, les RG et la DST.

Après l'intervention de Bolloré, exit Stéphane Lhomme ! Il faut dire que le fondateur et salarié de l'Observatoire du Nucléaire, est parti en guerre contre les entreprises qui fabriquent des voitures électriques en s'attaquant notamment à la réputation « écologique » desdites voitures. Il n'hésite pas à débrancher les voitures électriques de Bolloré à Paris et a porté plainte contre l'équivalent d'Autolib à Bordeaux.

La raison ? Bolloré n'a pas retiré les mentions se rapportant au caractère « écologique » de ses voitures, même après l'avis rendu le 26 juin 2014 par le jury de déontologie publicitaire saisi contre les dispositifs d'auto-partage du groupe Bolloré, Autolib à Paris et Bluely à Lyon, par l'association de Stéphane Lhomme. Le conflit entre le militant écologiste et l'entrepreneur breton continue à ce jour. Résultat des courses : pour son opiniâtreté et son crime de lèse-majesté, Bolloré a décidé de court-circuiter Lhomme sur sa chaîne.

Crédit photo : Bref Rhône Alpes via Youtube (juin 2013) - Autopartage : Vincent Bolloré présente la Bluely à Lyon

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This