Accueil | Actualités | Médias | Perquisition à l’AEF suite à des « irrégularités »
Pub­lié le 24 mars 2013 | Éti­quettes :

Perquisition à l’AEF suite à des « irrégularités »

Mardi matin, une perquisition a eu lieu dans les locaux de l'Audiovisuel extérieur de la France (AEF) à Issy-les-Moulineaux.

Cette dernière, confirmée par l'AFP, fait suite à des « irrégularités » présumées dans la passation de contrats commerciaux suite à un signalement en octobre 2011 au parquet de Nanterre par l'Inspection générale des finances (IGF).

L'IGF avait, dans un rapport datant du mois dernier, constaté des anomalies dans « des contrats passés ou des versements réalisés par l’AEF ». Le groupe public, qui chapeaute RFI, MCD et France 24, s'était défendu, assurant s'être « mis en conformité avec la règlementation européenne en octobre 2012, avec la mise en place d’une commission d’appel d’offres, à laquelle participe un représentant du Contrôle Général Économique et Financier ».

La Cour des Comptes avait suivi en constatant « une réforme chaotique et coûteuse » de l'AEF, avec une « dérive financière massive » et des « plans d'affaire irréalistes ».

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This