Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Liberté d’expression : la leçon de la télé publique norvégienne
Liberté d’expression : la leçon de la télé publique norvégienne

14 août 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Liberté d’expression : la leçon de la télé publique norvégienne

Liberté d’expression : la leçon de la télé publique norvégienne

Liberté d’expression : la leçon de la télé publique norvégienne

[Pre­mière dif­fu­sion le 28 jan­vi­er 2016] Red­if­fu­sions esti­vales 2016

Il y a des succès et des engouements qui en disent long sur l’état d’une société.

C’est le cas de ce petit film d’animation norvégien qui con­naît un buzz sur les sites de la « réin­fos­phère ». On y voit un cou­ple attablé dont le mari clame son amour de la tolérance et s’agace que des gens puis­sent con­sid­ér­er les migrants comme des agresseurs et des vio­leurs en puis­sance. Survient pré­cisé­ment une bande de migrants que le mari salue comme des « frères humains ». Las, ces derniers veu­lent « du cul » et embar­quent la femme sous les yeux de son mari qui clame : « que l’aventure mul­ti­cul­turelle commence ! ».

Le « tolérant » se fait piquer sa femme, se prend une tasse de café au vis­age, se fait pro­pre­ment cass­er la gueule et finit par pro­pos­er lui-même de céder son portable aux voy­ous : rien ne le fera chang­er d’opinion sur la richesse de la diversité.

Drôle et poli­tique­ment incor­rect, le petit film réus­sit en à peine une minute à tout dire de la bêtise et de la lâcheté d’une Europe tétanisée par le poids de la cul­pa­bil­ité et prête à tout accepter de « l’Autre » érigé en idéal absolu. La France qui se vante sans cesse de sa lib­erté d’expression devrait méditer un fait non nég­lige­able : ce petit film est passé sur la chaine publique norvégi­en­ne NRK

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».