Accueil | Actualité de l'Ojim | Les médias américains floutent un nu de Modigliani
Pub­lié le 16 novembre 2015 | Éti­quettes :

Les médias américains floutent un nu de Modigliani

Cette semaine, le tableau « Nu couché » du peintre italien Amedo Modigliani a été vendu aux enchères pour 170 millions de dollars.

"Les médias suivants peuvent contenir des éléments sensibles", selon Twitter.

"Les médias suivants peuvent contenir des éléments sensibles", selon Twitter.

L'œuvre a été acheté par un Chinois inconnu à l'international, Liu Yiqian, ancien chauffeur de taxi aujourd'hui milliardaire et magnat d'art.

Puritanisme oblige, pour évoquer cette information, certains médias américains dont FoxNews, BloomergTV et CNBC ont flouté le tableau, représentant une femme nue allongée, au niveau des seins et des poils pubiens. De son côté, le quotidien Financial Times a choisi de placer des bandes noires aux endroits précités.

En mai dernier, le tableau de Pablo Picasso, « Les femmes d'Alger », avait été vendu pour près de 180 millions de dollars. La chaîne conservatrice FoxNews avait alors flouté les seins des femmes représentées.

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

19% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 375,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux