Mort de Pierre Fabre : pas d’incidence pour Valmonde

Le fondateur des laboratoires Fabre, actionnaire principal du groupe Valmonde, est mort samedi dernier.

Âgé de 87 ans, Pierre Fabre est mort à son domicile de Lavaur, dans le Tarn, des suites d’une longue maladie. Dans les années cinquante, pharmacien à Castres, sa ville natale, Pierre Fabre invente le premier veinotonique contre les jambes lourdes, à base de houx. Devant le succès de ce produit (le « Cyclo 3 », encore commercialisé), il crée en 1962 le laboratoire Fabre, rachète des marques (Klorane, Ducray, René Furtherer…) et ressuscite l’eau thermale d’Avène en 1990 en lançant une gamme du même nom. Le laboratoire Fabre est aujourd’hui le troisième laboratoire pharmaceutique français après Sanofi et Servier avec un chiffre d’affaire en 2012 de près de 2 milliards d’euros et 10 000 salariés employés, dont 6700 en France.

Très attaché à sa région, veillant à ce que le siège social de son laboratoire demeure à Castres, l’homme était également un passionné de rugby, soutenant depuis 25 ans le Castres Olympique, champion de France en titre de rugby.

En 1998, il crée un groupe de communication, Sud Communication, qui rachète huit ans plus tard 66,6% du groupe Valmonde, éditeur de l’hebdomadaire Valeurs actuelles et des mensuels Le Spectacle du Monde et Jours de Chasse, les 33,4% restants étant détenus par Dassault Communication. Sud Communication possède également 6% de La Dépêche du midi. Ces dernières années, le groupe s’est néanmoins désengagé de ses activités média en vendant Sud Radio (Start, Radio Scoop, Alouette FM) ainsi que, en juin dernier, sept titres de presse locale, dont L’Éveil de la Haute-Loire, cédés au groupe Centre France (La Montagne). L’agence de photo Sipa, achetée en 2001, a également été cédée en 2011 à l’allemand DAPD.

Sud Communication est actuellement dirigé par Pierre-Yves Revol, ancien président de Castres Olympique et de la Ligue nationale de Rugby, vice-président du groupe et pressenti pour en prendre la tête. La disparition de Pierre Fabre ne devrait ainsi rien changer à la direction du groupe Valmonde, dirigé depuis septembre 2012 par Yves de Kerdrel.

À noter enfin que le groupe Valmonde lance un nouveau mensuel intitulé Jours de cheval dont le numéro un est prévu en octobre prochain, malgré « un retard à l’allumage », selon un journaliste du groupe.

Voir aussi : Yves de Kerdrel [portrait]