Par­mi les quo­ti­di­ens de dif­fu­sion nationale, Présent con­stitue un cas à part. Parais­sant con­tre vents et marées depuis 40 ans, qua­si mori­bond en 2014 avant d’être repris par une nou­velle équipe, le jour­nal s’est vu priv­er récem­ment de manière arbi­traire de ses aides à la presse quo­ti­di­enne d’information générale et à faibles revenus pub­lic­i­taires. La rai­son invo­quée ? Le prix de vente au numéro n’est pas assez élevé (sic). La sol­i­dar­ité des lecteurs a per­mis de pal­li­er ce coup dur. Mais un procès des anciens dirigeants men­ace de nou­veau l’édifice. Vis­ite juridique guidée et détour par des règle­ments de comptes peu catholiques.

lire plus