Le pacte sur des migra­tions « sûres, ordon­nées et régulières » fait couler beau­coup d’encre. Opposant les réal­istes qui y voient un socle juridique et moral et les diver­si­taires qui y voient un sim­ple code sym­bol­ique non con­traig­nant. L’Union européenne, par la voix de son Com­mis­saire aux migra­tions Dim­itris Avramopou­los, vient de con­firmer, dans une toni­tru­ante tri­bune de la Fon­da­tion Robert Schu­mann, toutes les analy­ses des pre­miers. Revue de détail.

lire plus