Quand une com­pag­nie polon­aise détenue à 27% par l’État rachète un groupe de presse polon­ais à ses pro­prié­taires alle­mands, les jour­naux français par­lent d’une seule voix : il s’agit d’une attaque con­tre la lib­erté de la presse.

lire plus