Depuis les man­i­fes­ta­tions con­tre le renou­velle­ment de la can­di­da­ture de Boute­fli­ka à la mag­i­s­tra­ture suprême algéri­enne et le renon­ce­ment de ce dernier, les médias algériens sont en ébul­li­tion et les médias du monde entier sont friands d’informations de ter­rain devant une sit­u­a­tion flu­ide. Une rai­son pour les autorités pour élim­in­er en douceur l’AFP du pays ?

lire plus