États-Unis : Barrett Brown risque 105 ans de prison

Barrett Brown, jeune journaliste américain spécialisé dans les relations floues qu’entretient l’État avec les sociétés de sécurité privées, risque 105 ans de prison pour avoir publié un lien hypertexte sur un chat.

Ce lien, partagé sur le chat de son site, Project PM, dirigeait les internautes vers une base de données de 5 millions de courriels du sous-traitant du renseignement Stratfor Global Intelligence. Celle-ci avait été piratée par les Anonymous, un groupe de hackers activistes. Si le journaliste les soutient, il n’est aucunement impliqué dans un quelconque piratage.

Pourtant, ce simple partage de lien hypertexte aura suffit, à lui-seul, à soulever 17 chefs d’inculpation contre lui. En cause : « il a donné accès à 5 000 numéros de cartes de crédit, aux informations permettant d’identifier et d’authentifier leurs propriétaires », estime la justice.

Barrett Brown risque ainsi, avec les peines cumulées, jusqu’à 105 ans de prison…

Crédit photo : capture d’écran vidéo via Twitter @BarrettBrownLOL