Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Vers un contrôle d’internet après l’affaire Dieudonné ?
Publié le 

19 février 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Vers un contrôle d’internet après l’affaire Dieudonné ?

Vers un contrôle d’internet après l’affaire Dieudonné ?

Outre-Atlantique, on a restreint, en 2001, les libertés des citoyens au nom de la menace terroriste. Dans l’hexagone, il semblerait que certains envisagent une restriction de la liberté d’expression au nom d’un antisémitisme rampant propagé par l’humoriste Dieudonné.

Dans ce domaine, David de Roth­schild, prési­dent de la Fon­da­tion pour la mémoire de la Shoah, a été à deux doigts de franchir le Rubi­con. Invité sur la Radio Com­mu­nau­taire Juive (RCJ) à s’exprimer sur l’affaire Dieudon­né, celui-ci, bien que rap­pelant que « la France n’est pas anti­sémite », a estimé qu’un grand dan­ger planait sur la République : inter­net. « Le monde a com­plète­ment changé du fait de l’in­ter­net. S’il n’y avait pas d’in­ter­net, il n’y aurait pas d’af­faire Dieudon­né », a‑t-il expliqué. Si tel était le cas, Dieudon­né « se pro­duirait dans quelques salles, il y aurait une procé­dure judi­ci­aire con­tre lui et ça ferait un quart de colonne ». Le monde idéal.

Seule­ment voilà… « Il y a 2 mil­lions de gens qui se sont con­nec­tés sur le site de M. Dieudon­né, et (en com­para­i­son) 35 000 sur le site de l’Élysée. » C’est là que le monde idéal de M. de Roth­schild s’effondre. « On voit bien ce que l’in­ter­net com­porte et les risques qui sont attachés à ça, d’où la néces­sité d’une vig­i­lance accrue », con­clut-il. Faut-il com­pren­dre que les gens ne seraient pas capa­bles de juger de la per­ti­nence d’un dis­cours, d’une infor­ma­tion, par eux-mêmes et auraient irrémé­di­a­ble­ment besoin d’un Pujadas ou d’une Claire Chaz­al pour leur apporter la lumière ? Nous ne sommes pas encore dans la régu­la­tion d’internet et sa mod­éra­tion a pri­ori, mais, petit à petit, on sem­ble s’en approcher…

Crédit pho­to : kyz via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision