Accueil | Actualités | Médias | Une journaliste néerlandaise arrêtée en Turquie
Pub­lié le 10 janvier 2015 | Éti­quettes :

Une journaliste néerlandaise arrêtée en Turquie

Fréderike Geerdink, journaliste néerlandaise installé à Diyarbakir, en Turquie, a affirmé mardi dernier avoir été arrêtée pour « propagande en faveur d'une organisation terroriste ».

« La police antiterroriste turque vient de fouiller mon domicile, une équipe de huit personnes. Ils m'emmènent maintenant au poste. Accusation: "propagande en faveur d'une organisation terroriste" », a-t-elle signalé sur son compte Twitter avant d'être embarquée. Mme Geerdink, journaliste indépendante, vit depuis 2006 dans cette ville à majorité kurde.

Spécialiste de la question, elle a écrit l'an passé un ouvrage au sujet de l'attaque meurtrière conduite par l'armée turque le 28 décembre 2012 contre des contrebandiers kurdes qu'elle avait pris pour des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considérés comme des terroristes. 34 civils avaient alors trouvé la mort.

Ironie de l'histoire, l'arrestation de la journaliste, pour sa proximité supposé avec les kurdes, intervenait le même jour que les déclarations du président Erdogan, clamant que « les médias en Turquie sont plus libres que partout ailleurs dans le monde ».

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This