Accueil | Actualités | Médias | Un lauréat du prix Pulitzer quitte le journalisme pour payer son loyer
Pub­lié le 24 avril 2015 | Éti­quettes :

Un lauréat du prix Pulitzer quitte le journalisme pour payer son loyer

Symbole de la précarité de la profession, Rob Kuznia, l'un des trois reporters du Daily Breeze récompensé lundi par un prix Pulitzer pour une enquête sur la corruption dans une école, n'est aujourd'hui plus journaliste pour des raisons financières...

En effet, comme le rapporte le site LA Observed, ce dernier a quitté son poste pour devenir attaché de presse car son salaire de journaliste ne lui permettait plus de payer son loyer. « Nous lui avons parlé cette après-midi et il a admis avec douleur son regret de ne plus être un journaliste, mais il a dit que c'était trop difficile de joindre les deux bouts avec son salaire au journal tout en louant un appartenant dans la région de Los Angeles », raconte le site.

Rob Kuznia, qui s'est exprimé également dans le New York Times, a tenu à expliquer qu'avant de quitter son poste, il avait néanmoins été augmenté. « Je ne veux pas que cela donne l'impression qu'ils n'étaient pas au courant. Mais ce n'était juste toujours pas assez », a-t-il regretté avant d'écarter l'idée d'un retour au journalisme.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This