Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Un journaliste de Canal+ pris en flagrant délit de désinformation anti-Trump

2 mars 2016

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Un journaliste de Canal+ pris en flagrant délit de désinformation anti-Trump

Un journaliste de Canal+ pris en flagrant délit de désinformation anti-Trump

Eva Schloss, belle-sœur d’Anne Franck, déclarait récemment dans le magazine Newsweek que Donald Trump se comportait comme Hitler. Il n’en aura pas fallu plus à un journaliste Canal+ pour s’employer à « nazifier » le personnage, en tête des primaires républicaines outre-Atlantique.

Le 24 févri­er 2016 sur son compte Twit­ter, le grand reporter à Canal+ Guil­laume Auda, qui se définit comme « l’a­mi des Peu­ples » (sic) dans sa descrip­tion, pub­li­ait deux pho­tos apparem­ment com­pro­met­tantes pour le futur can­di­dat à la prési­den­tielle US. Sur la pre­mière, une jeune femme sem­ble faire le salut nazi, et sur la sec­onde des mem­bres du Ku Klux Klan en habits tra­di­tion­nels tien­nent des pan­car­tes en sou­tien à Trump. Com­men­taire d’Au­da : « Dans le Neva­da, cer­tains par­ti­sans de Trump. Ambiance “Heil Trump” et KKK… #TrueSto­ry » Com­pro­met­tant ? A pre­mière vue, oui. Mais en grat­tant…

Con­cer­nant la pre­mière pho­togra­phie, celle de la jeune femme, elle a été prise par Tim Mak, cor­re­spon­dant du Dai­ly Beast, qui pré­tend que celle-ci a lancé, au moment du cliché, un « Heil Trump » avant de s’en pren­dre ver­bale­ment aux Cubains. Le souci, c’est que cette affir­ma­tion ne repose que sur la parole de Tim Mak… En partageant une sim­ple image, sans vidéo ni son, le jour­nal­iste s’adonne à des pra­tiques à la fois faciles et dou­teuses (la jeune femme pour­rait très bien être en train de danser).

Con­cer­nant la pho­to du KKK, elle a été prise par Krys­tal Heath, qui est loin d’être une source objec­tive. Auteur d’un livre appelant à l’en­gage­ment des Chré­tiens dans la vie poli­tique, celle-ci affiche claire­ment ses accoin­tances poli­tiques avec Ted Cruz… le rival de Don­ald Trump à la pri­maire répub­li­caine.

Mais ce n’est pas tout. Comme l’ont fait remar­quer cer­tains obser­va­teurs, sur la pho­to, on peut se ren­dre compte que les mains des pré­ten­dus mem­bre du Ku Klux Klan sont tout sim­ple­ment… noires ! Il s’ag­it en réal­ité de mil­i­tants anti-Trump, grimés en mem­bres du Klan qui voulaient ain­si dénon­cer une pré­ten­due prox­im­ité entre le mil­liar­daire et l’or­gan­i­sa­tion supré­ma­tiste. On peut le con­stater sur un autre cliché du même genre, qui a fait polémique quelques semaines plus tôt :

D’ailleurs, peu de temps après avoir pub­lié cette pho­to, Krys­tal Heath s’est elle-même rav­isée en jugeant qu’il ne s’agis­sait « prob­a­ble­ment pas » de sou­tiens de Trump…

Des véri­fi­ca­tions qui n’ont mal­heureuse­ment pas été faites par le jour­nal­iste de Canal+. « En voy­ant le KKK sup­port­er Trump, accom­pa­g­né d’une pos­si­ble néo-nazie lev­ant le bras, le jour­nal­iste de Canal+ croy­ait vivre un rêve éveil­lé », nous dit Vera Mikhaïlichenko sur Ago­raVox. L’er­reur est humaine, rétor­querez-vous ? Sauf que dans son tweet accusatoire, Guil­laume Ada n’a pas man­qué d’ac­colé le mot-dièse #TrueSto­ry (his­toire vraie) pour accentuer l’ef­fet d’an­nonce. D’ailleurs, ce dernier ne cache pas, sur Twit­ter, ses sen­ti­ments à l’é­gard de l’homme d’af­faires… et même une cer­taine sym­pa­thie pour Hilary Clin­ton.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.