Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Twitter ? Le tweet, c’est chic

8 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Twitter ? Le tweet, c’est chic

Twitter ? Le tweet, c’est chic

Une pho­to, et une légende. Trois mots : “Four more years”. Tout Twit­ter est là: 140 signes max­i­mum, un for­mat plus adap­té à des chanteurs qui veu­lent entretenir le con­tact avec leurs fans qu’à la parole d’un prési­dent ? C’est pour­tant ain­si qu’Obama a annon­cé sa vic­toire, par ces trois mots (15 signes) accom­pa­g­nant les pho­tos d’un hug avec son épouse. Mes­sage qui a été retweeté 200.000 fois dans le quart d’heure qui a suivi. Une évo­lu­tion car dans l’histoire (encore récente) de Twit­ter, les vedettes sont habituelle­ment Lady Gaga ou le chanteur pour midinettes Justin Bieber (autour de 30 mil­lions de fol­low­ers cha­cun, con­tre un peu moins de 20 mil­lions pour Oba­ma).

Même si ce tweet a évidem­ment été suivi d’un dis­cours de vic­toire plus élaboré, et téléd­if­fusé, Inter­net fait main­tenant jeu égal avec la télévi­sion. En 2004, Howard Dean, can­di­dat à la pri­maire démoc­rate, fut le pre­mier à sys­té­ma­tis­er l’utilisation d’Internet pour sa cam­pagne. Oba­ma a suivi cet exem­ple en 2008, ce qui lui a per­mis de réus­sir une très large mobil­i­sa­tion de la base (en par­ti­c­uli­er des jeunes) et de gag­n­er, non seule­ment la pri­maire démoc­rate, mais la prési­den­tielle. En 2012, la vedette est un avatar d’Internet, Twit­ter, dont la crois­sance est expo­nen­tielle. Le nom­bre de fol­low­ers d’Obama, comme celui des chanteurs Lady Gaga ou Justin Bieber, a pra­tique­ment dou­blé depuis l’an dernier (avec dans tous les cas une forte pro­por­tion de faux fol­low­ers). Gageons que la prochaine élec­tion prési­den­tielle française ver­ra aus­si Twit­ter s’imposer, l’usage des nou­velles tech­nolo­gies et des réseaux soci­aux suiv­ant en France le mod­èle améri­cain, avec quelques années de retard.

Crédit pho­to : Twitter@BarackObama

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision