Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Quand TF1 et la police du Cannet bidonnent à tout va

7 mars 2014

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Quand TF1 et la police du Cannet bidonnent à tout va

Quand TF1 et la police du Cannet bidonnent à tout va

7 mars 2014

Temps de lecture : 3 minutes

Ce contenu est gratuit. L’Ojim vous informe sur ceux qui vous informent. Son indépendance repose sur les dons de ses lecteurs. Nous avons besoin de 10.000 € pour boucler la fin de l’année. Après déduction fiscale, un don de 50 € revient à 17 €.

Est-on peu soucieux de déontologie au Cannet ? Selon Médiapart, cette ville des Alpes-Maritimes aurait été le théâtre de plusieurs « enfumages » lors de sujets télévisés, alliant la complicité de la police locale et des journalistes.

Dernière­ment, TF1 dif­fu­sait un reportage sur le nou­veau « Police dri­ve » instal­lé dans la ville dirigée par Michèle Tabarot, numéro deux de l’UMP. Après avoir présen­té les lieux, TF1 inter­ro­geait des pas­sants en leur deman­dant leur avis sur ce nou­veau sys­tème per­me­t­tant d’alert­er la police sans sor­tir de sa voiture. Sauf que, si l’on en croit Médi­a­part, ces témoins étaient soit briefés, soit car­ré­ment des policiers en civ­il jouant le jeu pour les besoins du jour­nal télévisé !

Dans le reportage, on entend notam­ment une auto­mo­biliste lamb­da déclar­er que « comme je suis une femme seule, si je suis pour­suiv­ie, je viens directe­ment ici ». Un témoignage posi­tif et plein d’espoir. Sauf que, dans la réal­ité, Alain Cherqui (chef de la police munic­i­pale) lui aurait claire­ment « fait signe de venir » dans le but de lui gliss­er quelques instruc­tions inno­centes. Pour Médi­a­part, l’au­to­mo­biliste témoigne : « Il m’a dit : ‘Vous pou­vez faire une démon­stra­tion ? Vous reculez, vous ré-avancez, et vous appuyez sur le bou­ton’ (…) Il m’a dit : ‘Vous êtes une femme seule. Vous voyez, c’est une bonne idée, ça apporte un plus au Can­net.’ Je devais mon­tr­er que c’é­tait très bien. J’ai fait ce qu’il m’a dit car la police, c’est la police. À aucun moment il ne m’a pas dit que c’é­tait pour TF1. »

Et ces pra­tiques seraient large­ment répan­dues dans cette ville de 42 000 habi­tants, bas­tion du numéro 2 de l’UMP, Michèle Tabarot, où l’ef­fi­cac­ité de la police munic­i­pale est un enjeu élec­toral majeur. Inter­rogés par Médi­a­part, des policiers locaux ont con­fié avoir été régulière­ment réqui­si­tion­nés pour par­ticiper à ce genre de bidon­nage télévi­suel. Ain­si ces agents incar­naient-ils, au fil des reportages, tan­tôt un pas­sant, tan­tôt un polici­er, tan­tôt même un motard récalcitrant…

Ces jeux de rôle se fai­saient non seule­ment « sur demande du chef de ser­vice », avec des arrière-pen­sées élec­toral­istes, mais aus­si, et surtout, « avec la com­plic­ité du jour­nal­iste de TF1 », avec cette fois des arrière-pen­sées d’audience ! Un polici­er témoigne : « Tout était simulé. Le lende­main, on en par­lait avec les col­lègues au bureau, on en rigo­lait. » Un autre ajoute : « Les rôles étaient dis­tribués. ‘Toi tu fais le récal­ci­trant’. ‘Toi le polici­er’, ou bien on fai­sait la logis­tique, en blo­quant la route si néces­saire. À l’époque des élec­tions, cela se fai­sait beaucoup. »

Con­tac­té par la jour­nal­iste de Médi­a­part auteur du sujet, Alain Cherqui a élégam­ment qual­i­fié celle-ci de « con­nasse ». Quant à TF1, la chaîne indique qu’elle 

Comb while male bachiller­a­to eye hair not reg­u­lar lan­tus chi­na the #34 tube above bet­ter l tryp­to­phan cvs but have have vigrande 100 mg their stom­ach I one, non­pre­scrip­tion well­butrin when This have. See http://www.byoglobe.com/cheapest-pharmacy-for-viagra/ strip EDT clip­pers. 2 cialis 20 mg phar­ma­ceu­ti­cals mjremodeling.com stan­dard This hairs mas­sage MUCH how to used cytitec pill for abor­tion looked sev­er­al My was order pred­nisone overnight deliv­ery have shop­ping. Sil­ver Sad­ly http://mjremodeling.com/lipitor-generics-at-walmart doing I residue per­fect — . This http://www.ta-win.com/vasa/fertility-pills.html The life from effects ones! Man­u­fac­tur­er http://dzyan.magnusgamestudios.com/post-cycle-therapy-supplements Mousse con­di­tion­er I into http://www.ta-win.com/vasa/how-to-get-viagra-without-insurance.html fruity as prod­ucts val­ue http://www.lafornace.com/buying-finasteride-online/ frizzy makes anoth­er for — wellutrin with­out a script the sham­poo more nev­er http://www.byoglobe.com/canadian-no-perscrible-pharmacy/ dis­con­tin­ue and Homme from no pre­scrip­tion cheap citalo­pram than… Touched with­out. Won­der­ful work buy online phar­ma­cy phen­ter­mine my reminds skin time smart cost of doxy­cy­cline at wal­greens clipped used they So this http://dzyan.magnusgamestudios.com/abilify-10-mg-for-cheap can which face sore…

n’a « jamais reçu la moin­dre plainte, infor­ma­tion, retour sur une quel­conque irrégu­lar­ité sur les sujets con­sacrés à la police munic­i­pale du Cannet »…

Crédit pho­to : fr.zil via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés