Accueil | Actualités | Médias | L’État islamique menace Twitter et ses employés
Pub­lié le 4 mars 2015 | Éti­quettes :

L’État islamique menace Twitter et ses employés

« Votre guerre virtuelle contre nous entraînera une guerre réelle contre vous » : tel est le message adressé par l'État islamique aux dirigeants et employés de Twitter, accusés de supprimer les messages et les comptes des jihadistes sur le réseau social.

Ainsi le groupe terroriste appelle-t-il ses combattants à tuer le fondateur, Jack Dorsey, ainsi que ses employés. Bien qu'il ne travaille plus pour Twitter (il est désormais le PDG de Square), M. Dorsey continue de voir sa personnalité associée au réseau de micro-blogging qu'il a fondé.

Le message stipule : « Nous vous disions depuis le début que ce n'est pas votre guerre mais vous n'en n'avez pas tenu compte et avez continué à fermer nos comptes sur Twitter. Mais nous revenons toujours. »

Tout comme Youtube, Twitter bloque régulièrement les comptes des utilisateurs qui diffusent des messages de haine ou des vidéos violentes, montrant les multiples actes de barbarie commis par l'EI, comme le précisent ses conditions d'utilisation : « Vous ne devez pas diffuser ou publier de menaces directes et spécifiques de violence envers d'autres personnes. »

Comme le rappelle Le Figaro, « depuis quelques semaines, les équipes de modération de Twitter prennent des mesures de plus en plus drastiques pour contrer la communication de l’État islamique. ». « Selon une étude de janvier 2015 de l'Institut Brookings citée par Le Figaro, l'EI et ses sympathisants avaient 45 000 comptes sur la plateforme de microblogging à l'automne 2014, si l'on additionne ceux qui sont simultanément créés, supprimés et recréés avec parfois une seule lettre de différence », ajoute L'Obs.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This