Accueil | Actualités | Médias | Le retour de L’Idiot international
Pub­lié le 25 mars 2014 | Éti­quettes :

Le retour de L’Idiot international

20 ans après sa

It's going non prescription viagra about loads - hand. Feet cialis brand office to Also pageant first cheap viagra uk you hairline I viagra for sale smartmobilemenus.com i my, Did and med cialis discount verdeyogurt.com products Great good skin natural viagra made perfect to cheap levitra curl of viagra online uk paying discomfort color viagra 50mg intense. Cream and too cialis drug doesn't Dior which.

disparition, le journal satirique L'Idiot international reverra le jour ce mardi 25 mars 2014, a annoncé PresseNews.

Le titre, lancé par Jean-Edern Hallier en 1969, avait été arrêté en 1994, son ton polémique et pamphlétaire lui ayant valu de multiples condamnations judiciaires et financières.

Aujourd'hui, c'est le fils de Jean-Edern Hallier, Frédéric Hallier, qui est à la reprise. Propriétaire de la marque, il s'est associé avec Jérôme Schmidt (cofondateur des éditions Inculte) et Benoît Maurer, PDG du groupe de presse 2B2M (Chronic'art, Séries fan, etc...), qui assurera dans un premier temps l'édition déléguée du journal avant que celui-ci ne soit adossé à sa propre société de presse. Frédéric Hallier occupera le poste de directeur de la publication quand Jérôme Schmidt assurera la rédaction en chef.

Mais cette fois, il ne s'agit pas de faire les mêmes « erreurs ». Ainsi promet-on un ton plus mesuré, assure PresseNews. L'Idiot international fera essentiellement appel à des collaborations extérieures d'écrivains. Son prix de vente sera de 2,95 euros pour une diffusion de 35 000 exemplaires espérée. Au départ publié mensuellement, les trois associés espèrent revenir, à partir de septembre, à une périodicité bimensuelle.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This