Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La revue Les Temps Modernes disparaît

2 avril 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La revue Les Temps Modernes disparaît

La revue Les Temps Modernes disparaît

Créés en 1945 par Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, Les Temps Modernes cessent leur parution faute de lecteurs.

Passage d’un éditeur à l’autre

La revue a sou­vent nav­igué d’un édi­teur à l’autre. Tout d’abord pub­liée chez Gal­li­mard d’octobre 1945 à décem­bre 1948, puis chez Jul­liard de cette date à sep­tem­bre 1965, chez Press­es d’aujourd’hui d’octobre 1965 à mars 1985 et enfin de nou­veau chez Gal­li­mard d’avril 1985 au début de 2019, moment où l’éditeur décide de tir­er le rideau

Claude Lanzmann, dernier directeur

C’est en 1952 que Claude Lanz­mann ren­con­tre « l’agité du bocal » (Jean-Paul Sartre vu par Céline ) et Simone de Beau­voir. Il suc­cède à cette dernière (dont il fut un temps le com­pagnon) comme directeur de la pub­li­ca­tion en 1986, tâche qu’il pour­suiv­ra pen­dant plus de 32 ans, jusqu’à sa dis­pari­tion en juil­let 2018. Il avait présen­té en 1987 l’attribution du mas­sacre de Katyn aux Sovié­tiques comme de la « pro­pa­gande nazie », ce qui lui vau­dra une sévère polémique avec Jean-François Rev­el.

Jour­nal­iste dans le groupe Lazareff il se décou­vre un tal­ent de cinéaste et réalise Pourquoi Israël en 1973 puis Shoah film fleuve de 9h en 1985, qui le fera con­naître du grand pub­lic. Il réalis­era Tsa­hal sur l’armée israéli­enne en 1994 puis Lights and Shad­ows en 2008 à l’occasion du 60ème anniver­saire de l’État d’Israël.

Les Temps Modernes vus par Claude Lanzmann

Voici com­ment il voy­ait la revue :

« Créés en octo­bre 1945 par Jean-Paul Sartre et Simone de Beau­voir, Les Temps Mod­ernes demeurent la plus pres­tigieuse des revues français­es de rang inter­na­tion­al. Avec ses 582 numéros ordi­naires, ses dossiers et numéros spé­ci­aux, ses cent vingt mille pages imprimées, la revue a large­ment cou­vert le champ de la cul­ture et de la poli­tique de ce demi-siè­cle… . 
Numéro après numéro, dossier après dossier, la revue n’a pas cessé de s’ap­pro­fondir et de s’amélior­er, délim­i­tant et mar­quant de plus en plus claire­ment le ter­ri­toire unique qu’elle occupe dans la poli­tique et la cul­ture de gauche en France. La quan­tité et la qual­ité des man­u­scrits que nous recevons avec les let­tres qui les accom­pa­g­nent témoignent que Les Temps Mod­ernes sont plus que jamais dans ce pays un lieu d’ac­cueil priv­ilégié, de débat, de com­bat, pour tous ceux qui ne s’ac­com­mod­ent pas des con­sen­sus à la mode et pensent que la tâche de déchiffre­ment du monde, que nous n’avons jamais cessé de faire nôtre, implique en même temps engage­ment et résis­tance. »

Les plusieurs cen­taines de numéros, les dizaines de mil­liers de pages appar­ti­en­nent au passé. Gal­li­mard soute­nait la revue pour ne pas faire une infidél­ité à Claude Lanz­mann. Con­statant la dis­pari­tion des lecteurs et le peu d’appétit pour un repre­neur, l’éditeur préfère arrêter la paru­tion. Quelque soit l’opinion sur l’orientation de la revue, on ne peut que regret­ter sa fin, nous n’avons pas pléthore de revues de débat en France au XXIème siè­cle.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.