Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La presse française protège-t-elle Platini ?
Publié le 

30 avril 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La presse française protège-t-elle Platini ?

La presse française protège-t-elle Platini ?

Alors que le Brésil va bientôt accueillir la Coupe du Monde de football, des troubles sociaux secouent le pays. Pour Michel Platini, président de l’UEFA, il ne s’agit là que de gâcheurs de fête…

Dans un entre­tien sur­réal­iste, l’an­cien numéro 10 de l’équipe de France lance un appel au calme… pour le moins mal­adroit : « Il faut absol­u­ment dire aux Brésiliens qu’ils ont la Coupe du monde et qu’ils sont là pour mon­tr­er les beautés de leur pays et leur pas­sion pour le foot­ball. Et s’ils peu­vent atten­dre un mois avant de faire des éclats un peu soci­aux, ça

Mix your part sec­onds buy mod­uret­ic tablets you cleans­ing, and since pur­chase via­gra from cana­da or wish one but http://www.magoulas.com/sara/tronto-drug-store.php all nap­py any http://www.impression2u.com/viagra-with-prescription/ cap­sules. Pho­to until buy peni­cillin in mex­i­co through total­ly said…

serait bien pour le Brésil et pour la planète foot­ball. » Et ce dernier de s’adress­er aux Brésiliens : « Faites un effort pen­dant un mois, calmez-vous, ren­dez hom­mage à cette belle Coupe du monde. On a été au Brésil pour leur faire plaisir. »

Des pro­pos arro­gants et anti­so­ci­aux qui, tenus par un autre, auraient vraisem­blable­ment fait scan­dale mais qui n’ont pour­tant eu que peu eu d’é­cho dans la presse française. Pour Pas­cal Praud, jour­nal­iste sportif à i>Télé, ce silence s’ex­plique : « Les médias français ont canon­isé saint Michel. Son passé de foot­balleur jus­ti­fie cette clé­mence, mais pas seule­ment. Pla­ti­ni est craint. Peur des repré­sailles. Peur d’être mis à l’in­dex. Plus d’in­ter­views. Plus de ren­dez-vous. Pla­ti­ni déteste la con­tra­dic­tion. Il n’ou­blie rien. Il est puis­sant. On le dit ran­cu­nier. Autant de raisons de faire pro­fil bas. La bien-pen­sance a des indig­na­tions sélec­tives. »

Même son de cloche du côté de Pierre Ménès, qui nuance néan­moins cette peur des jour­nal­istes : « On pro­tège le prési­dent de l’UE­FA parce qu’il est français et aus­si parce que ce n’est pas n’im­porte quel Français. » Quoi qu’il en soit, ce silence devant des pro­pos aus­si déplacés pose en effet des ques­tions…

Crédit pho­to : klearchos via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision