Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La mairie de Madrid crée un site pour corriger les journalistes
Publié le 

19 juillet 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | La mairie de Madrid crée un site pour corriger les journalistes

La mairie de Madrid crée un site pour corriger les journalistes

Pour « corriger » les articles des journalistes, la mairie de Madrid a pris une décision plutôt originale : créer un site internet exclusivement consacré à cette tâche.

Ce site, qui n’est pas ouvert aux com­men­taires, per­met de sig­naler les arti­cles de presse com­por­tant des erreurs, et ce faisant de les cor­riger. Inti­t­ulé « Ver­sion orig­i­nale », il s’est attiré, dès son lance­ment, les foudres de l’op­po­si­tion de droite ain­si que de plusieurs asso­ci­a­tions de jour­nal­istes.

D’après la mairie, le but pre­mier de cette plate-forme est de fournir aux citoyens « l’information orig­i­nale ayant don­né lieu à une nou­velle (…) con­tenant des infor­ma­tions inex­actes ou qui pour­raient être nuancées ». Pour pren­dre un exem­ple, cité par Les Échos, la mairie a util­isé le site pour se défendre d’avoir annon­cé de nou­velles tax­es liées au tourisme, alors que plusieurs médias l’avaient évo­qué en se bas­ant sur les dires d’un élu.

Quoi qu’il en soit, pour la Fédéra­tion des asso­ci­a­tions de jour­nal­istes espag­nols (FAPE), ce site crée un « cli­mat d’animosité envers les médias » et doit être fer­mé au plus vite. De plus, pour la prési­dente de l’As­so­ci­a­tion des jour­nal­istes de Madrid, Car­men Riego, « il existe (déjà) un droit de rec­ti­fi­ca­tion » qui rend cette ini­tia­tive plutôt mal­v­enue.

En effet, comme l’a souligné Rafael Cata­la, min­istre de la Jus­tice, vouloir établir ain­si une « vérité offi­cielle » a comme des relents de « régime total­i­taire »…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

Pascal Praud

PORTRAIT — Loin d’être l’homologue français de Tuck­er Carl­son ou de Sean Han­ni­ty comme le fan­tasme la presse de gauche, Pas­cal Praud prof­ite d’un cli­mat poli­tique trou­blé et d’une cen­sure gran­dis­sante pour endoss­er le rôle des “porte-parole des Mar­cel au bistrot” et faire grimper les audi­ences.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision