Forme affligeante, pau­vreté extrême des références, pro­pos con­fus, con­tra­dic­tions et inex­ac­ti­tudes quant aux faits rap­portés, pro­fonde mécon­nais­sance de l’ensemble des sujets évo­qués comme de leurs enjeux, mépris du devoir de réserve sans pren­dre le risque d’en assumer les con­séquences, allu­sion à car­ac­tère anti­sémite, le con­tenu de la « let­tre ouverte » pub­liée le 15 juin 2019 dans Le Point sous le pseu­do­nyme Wil­fried Madann par un offici­er supérieur d’active, ou pré­ten­du tel, révèle un tel flo­rilège qu’on songe en pre­mier lieu à un can­u­lar.

lire plus