Face­book avait déjà entre­pris « d’éduquer » mal­gré eux ses util­isa­teurs en ralen­tis­sant silen­cieuse­ment cer­tains comptes « non con­formes aux valeurs de Face­book ». Ain­si, comme nous vous le disions en mai 2018, l’anglais Craig Mur­ray voy­ait il son flux divisé par trois, sans que le réseau social ne l’informe en rien. Mais Face­book veut aller plus loin.

lire plus