Le 4e pou­voir ne laisse pas l’UE indif­férente. Plusieurs ini­tia­tives récentes témoignent de l’intérêt des insti­tu­tions européennes pour l’information et la com­mu­ni­ca­tion. À l’appui : stratégie de com­mu­ni­ca­tion et inci­ta­tions finan­cières (prix et sub­ven­tions). Une façon de repren­dre la main sur une opin­ion publique sans doute jugée trop rétive au pro­jet de la bureau­cratie européenne et trop per­méable aux pseu­do « fake news ».

lire plus