Accueil | Actualités | Médias | États-Unis : Les patrons de presse, ces nababs
Pub­lié le 10 mai 2013 | Éti­quettes :

États-Unis : Les patrons de presse, ces nababs

Selon une étude réalisée pour le New York Times par le cabinet Equilar, 7 des 20 patrons les mieux payés des États-Unis sont des patrons de presse.

L’étude, qui se base sur les rémunérations pour l’année 2012 rendues publiques fin mars, ajoute que la rémunération moyenne des 10 patrons de médias les mieux payés avoisinerait les 30 millions de dollars par an, soit 6 à 14 millions de plus que les gérants des géants de la technologie et de la finance.

Pourtant, aucun groupe de médias ne figure parmi les 20 plus grosses capitalisations boursières américaines.

Crédit photo : compose via SXC (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux