Accueil | Actualités | Médias | Des doutes au PS sur le dernier sondage de Valeurs Actuelles
Pub­lié le 6 septembre 2014 | Éti­quettes :

Des doutes au PS sur le dernier sondage de Valeurs Actuelles

Suite à une enquête d'opinion publiée par Valeurs Actuelles jeudi dernier, le Parti Socialiste a décidé de saisir la commission des sondages.

Dans un communiqué, le PS explique avoir « décidé de saisir la commission des sondages à la suite de la diffusion le mardi 2 septembre d'un sondage par Valeurs Actuelles, portant sur les candidats potentiels de la droite pour la prochaine élection présidentielle ». Le sondage en question montrait entre autres que Nicolas Sarkozy était le seul capable de battre largement Marine Le Pen au second tour de la présidentielle (65 %) quand François Hollande n'en serait même pas sûr (50 %/50 %).

« Ce sondage ne semble respecter aucune des obligations légales requises : absence d'informations sur les questions, le panel, les auteurs, le nombre de sondés », estime le PS. Selon le parti dirigé par Jean-Christophe Cambadélis, « il appartient donc à la commission des sondages de faire respecter les obligations légales » pour « garantir une objectivité minimale et la transparence du débat démocratique ».

En effet, la fiche technique devant accompagner la publication des sondages ne figure pas sur l'article en question.

L'Institut Ipsos, qui se voyait attribuer l'origine du sondage, a démenti en être l'auteur. Une information confirmée par Valeurs Actuelles. S'il ne précise pas de quel institut il s'agit, l'hebdomadaire évoque un « sondage confidentiel qui circule en ce moment à l'UMP et qui agite tous les esprits ».

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This