Accueil | Actualités | Médias | Défense de la photographie de presse
Pub­lié le 9 décembre 2012 | Éti­quettes :

Défense de la photographie de presse

Une profession est en train de mourir, celle de photographe de presse. L'usage des plates-formes numériques dites microstocks tue le métier.

En l'espace de dix ans les revenus totaux des photographes de presse ont été divisés par sept. Le colloque organisé au Sénat par PAJ (Photographes, Auteurs, Journalistes) en novembre a proposé des solutions. Vous trouverez en lien les actes présentés par Mario Fourmy (PDF), Président de PAJ.

Crédit photo : capture d’écran paj-photographe-auteur-journaliste.org

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux