Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Cartes de presse : les jeunes journalistes continuent à fuir le métier

26 février 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Cartes de presse : les jeunes journalistes continuent à fuir le métier

Cartes de presse : les jeunes journalistes continuent à fuir le métier

26 février 2015

Temps de lecture : 2 minutes

La CCIJP (Commission des cartes d’identité des journalistes professionnels) vient de publier ses statistiques pour 2014 qui témoignent du maintien de l’évolution constatée les années précédentes.

Le nom­bre de cartes de presse con­tin­ue son éro­sion lente : 36 317 cartes ont été délivrées en 2014 con­tre 36 823 en 2013 (-1.4%). Par­mi celles-ci, la pro­por­tion des femmes con­tin­ue d’aug­menter douce­ment (+0.3%), s’étab­lis­sant à 46.3%, mais elles sont plus sou­vent en CDD ou pigistes que les hommes, le syn­drome du pla­fond de verre exis­tant égale­ment dans la pro­fes­sion qui a le plus dénon­cé ce phénomène. Par ailleurs l’Île-de-France con­tin­ue d’abrit­er 58% des jour­nal­istes et 2/3 des pigistes et des CDD — cette dis­tor­sion est aus­si due au fait que la CCIJP classe dans cette région les jour­nal­istes tra­vail­lant à l’étranger.

Le nom­bre de pre­mières deman­des sat­is­faites aug­mente par rap­port à 2013 (1748 en 2014 con­tre 1716 en 2013), le nom­bre de celles qui vien­nent de jour­nal­istes for­més dans les cur­sus recon­nus est sta­ble (284 con­tre 286 il y a un an). En revanche le nom­bre de sta­giaires, c’est à dire des jour­nal­istes qui ont un à deux ans d’ex­péri­ence, s’ef­fon­dre de 8% en un an. Divers­es expli­ca­tions peu­vent y être apportées, dont la faib­lesse des revenus des jeunes jour­nal­istes ou encore l’ab­sence de per­spec­tives d’embauche sta­ble à court terme dans une pro­fes­sion en crise, beau­coup plus con­nue pour ses innom­brables plans de départs volon­taires, le tout con­duisant de jeunes col­lègues à sor­tir de la pro­fes­sion à peine entrés.

Trois autres métiers sont en voie de dis­pari­tion par­mi les tit­u­laires de la carte de presse. D’abord, les dessi­na­teurs de presse, qui sont depuis longtemps mar­gin­al­isés. Ils ne sont plus que 20 à être encar­tés en 2014 con­tre 23 l’an­née précé­dente. Ensuite, les pigistes qui ne sont plus que 300 à être encar­tés et dont le nom­bre s’ef­fon­dre de 13% en un an. Enfin les pho­to­jour­nal­istes qui ne sont plus que 806 tit­u­laires de la carte de presse, con­tre 1446 en 2001.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés