[MàJ] Le site d’information Owni va disparaître

Le site d'information Owni va disparaître

[MàJ] Le site d’information Owni va disparaître

Télécharger en PDF

Mis à jour le 8/12/2012 à 18h30 — Conçu à l’origine comme un média de distribution libre visant à lutter contre la loi Hadopi, le site OWNI (Objet Web Non identifié) est devenu le leader du data journalism (journalisme de données) à la française, ce nouveau journalisme qui vise à mettre à la disposition du public des données qu’il n’est pas censé connaître.

Le site accueille des articles quotidiens provenant de blogs externes ou directement publiés sur le site. Le directeur de la publication en est Guillaume Dasquié, un journaliste qui s’est spécialisé dans les questions liées à la défense nationale, aux services secrets et au secret d’Etat. OWNI fait la part belle aux sites « antifascistes » comme fafwatch, auxquels il s’efforce de donner une visibilité.

Mais le site va bientôt disparaître, du moins dans sa forme actuelle. Le fonds d’investissement Aventport, son actionnaire, prépare en effet un plan social d’importance. Sur 17 salariés, dont 11 journalistes, seuls 5 seront conservés, dont un seul journaliste, a indiqué une source proche du dossier qui confirme ainsi l’information de Rue89. Il est également prévu une fusion avec le magazine Usbek & Rica, un trimestriel papier. Aventport souhaite également transformer OWNI, qui avait reçu en 2010 et 2011 à Boston le prix du meilleur site d’information en ligne de langue non-anglaise, en prestataire d’applications pour les entreprises et les médias.

Des négociations sont en cours pour que huit salariés, dont trois journalistes, soient gardés.

Crédit photo : Capture d’écran via Owni.fr

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook