Accueil | Actualités | Médias | Un sondage du Parisien sur les préjugés à l’égard des juifs fait polémique
Pub­lié le 15 février 2016 | Éti­quettes : ,

Un sondage du Parisien sur les préjugés à l’égard des juifs fait polémique

Les enquêtes d'opinion sur les préjugés sont à la mode. Après le JDD, Le Parisien se lance à son tour dans les sondages mal-pensants.

Dans son édition de vendredi, le quotidien reprend un sondage Ifop, commandé par SOS Racisme et l'UEJF, censé dresser un état des lieux des préjugés sur les juifs. Quatre affirmations sont soumises à l'appréciation (ou à la désapprobation) des personnes interrogées, dont « Les juifs utilisent aujourd'hui dans leur propre intérêt leur statut de victimes du génocide nazi pendant la Seconde Guerre mondiale » ou encore « Les juifs sont plus riches que la moyenne des Français ».

Évidemment, l'intitulé des propositions, volontairement caricatural, n'a pas plu à tout le monde. Face à la levée de boucliers, le directeur général adjoint de l'Ifop a dénoncé « une utilisation partielle et elliptique de l'enquête ». « Comment lutter contre les préjugés si on ne les nomme pas ? C'est avec cela qu'on peut faire de la prévention », a-t-il ajouté.

De son côté, Sacha Reingewitz, président de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) estime que « l'affaire Ilan Halimi montre que le travail de pédagogie, d'enseignement et de transmission doit être amplifié. Déconstruire les préjugés sur les Juifs, les musulmans, les homos... est la seule manière de pouvoir coexister ».

Début février, c'est le JDD qui suscitait un tollé chez les mêmes adeptes du politiquement correct en consacrant un dossier à la perception qu'avaient les juifs de France des autres groupes ethnico-religieux.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This