Sleeping Giants ou le totalitarisme « soft » qui veut tuer

Sur le plan social et économique en tout cas, en s’attaquant au porte­feuille, car tel est l’objectif de Sleep­ing Giants, lancé aux Etats-Unis dans la foulée de l’élection de Don­ald Trump. L’opération de déla­tion de toute pen­sée autre, visant en même temps à asphyx­i­er les lieux d’expression de cette pen­sée, et donc la lib­erté d’expression, a ensuite essaimé en Europe et s’est instal­lée en France.